Destins d’enfants juifs et de leurs sauveurs

un documentaire de Kirsten Esch, 2009, 52mn à visionner sur la toile actuellement

« Je me sens comme l’oiseau chanteur dont on a brutalement arraché les ailes et qui, dans l’obscurité totale, se cogne contre les barreaux de sa cage trop étroite. ‘Sortir, respirer et rire’, entends-je crier en moi. » Ainsi Anne Frank décrit-elle en 1943 son expérience d’enfant juive cachée pour échapper à la traque des nazis. Dénoncée, elle mourra en 1945 à Bergen Belsen. Si Lore Baer est encore en vie, elle le doit aux paysans hollandais à qui ses parents la confièrent à l’âge de 5 ans avant de plonger eux-mêmes dans la clandestinité. « Mes parents m’ont abandonnée. Pourquoi ? Qu’ai-je fait de mal ? », se demande-t-elle aujourd’hui encore. Lorsqu’ils voulurent la reprendre après la guerre, Lore refusa pourtant de les suivre. Et s’en veut toujours. Beaucoup d’émotion aussi dans le récit d’Eva Kuper, Canadienne d’adoption. Après plus de soixante ans, elle vient de retrouver la religieuse qui l’a sauvée en la cachant dans un couvent près de Varsovie quand elle avait 3 ans. La Française Rosette Wielblad, qui a passé des années à fuir de cachette en cachette et dont les parents sont morts à Auschwitz, ne peut quant à elle se défaire du sentiment qu’elle n’a toujours pas réussi à trouver un lieu où elle se sente vraiment chez elle. »

À VISIONNER EN CLIQUANT ICI

Publicités